Routes de la soie du XXI° siècle (selon Les Echos)

publié le 31 janv. 2016 à 04:39 par Jean-Pierre Rissoan   [ mis à jour : 31 janv. 2016 à 04:40 ]
    Le journal Les Échos publie un article intéressant sur les ambitions constructives de la Chine-Pékin afin de trouver des solutions alternatives à la saturation le détroit de Malacca : point (très) sensible de la planète.de la voie maritime qui conduit à l'Inde, le Moyen-Orient, le canal de Suez et, donc, l'Europe. J'ai déjà reproduit les articles de l’Humanité qui traitent de la même question.La route maritime du nord-est, Chine - Europe via l'Océan arctique, et aussi Routes de la soie du XXI° siècle, Chine - Europe.

    Voici la carte des Échos :



- on remarquera la place de Shanghai -lato sensu - "plus important marché de gros du monde" Puissance chinoise : le Shangaï ...du monde
- la route du nord est déjà en place mais demande l'amélioration de points singuliers.
- il y a des départs -surtout japonais - au départ du port de Lianyungang
- Ce que Les Échos appellent "l'ancienne route de la soie existe toujours et est une artère maitresse pour le futur essor de l'Iran
- sur la droite, sortent de la gueule du dragon les chiffres du commerce international avec quelques pays d'Europe








Comments