Appel des philosophes pour le Front de Gauche.

publié le 10 avr. 2012 à 07:20 par Jean-Pierre Rissoan

L’Humain d’abord, le programme du Front de Gauche, renoue avec les sources de la pensée philosophique, celle qui affirme avec Protagoras que l’homme est la mesure de toute chose, et avec Socrate que l'intelligence est essentiellement commune.


L’Humain d’abord ! Quelle étrangeté : soit il s’agit d’une évidence qui devrait être partagée par tous ; soit on s’étonne d’un retour de la primauté de l’humain au moment même où il faut intégrer la prise en compte de l’écologie. Et pourtant il faut répéter l’humain d’abord parce que l’humain a été peu à peu perdu de vue par des choix politiques entretenus par des années de propagande libérale, ne considérant que des flux financiers, des évaluations quantitatives et des notations. Ce qui pourrait à la rigueur être un moyen devient but et principe totalitaires.


En pratiquant une forme d’intervention qui fait place au peuple en le rendant de nouveau visible, audible et actif, la candidature du Front de Gauche fait le pari de la réflexion collective et de l'éducation populaire. Aux Lumières qui ont combattu le fanatisme et l’obscurantisme, s’ajoutent aujourd’hui celles qui remettent l’humain au cœur des processus politiques. Ne pas désespérer, ne pas se moquer, mais comprendre, dit l’adage spinoziste. Avec le Front de Gauche, nous pensons que la crise ne doit pas servir de prétexte au sommeil de la raison et de l’action. C’est au cœur des ténèbres que luisent les lumières de l’espoir. Il ne faut donc ni se moquer ni désespérer de la politique. Il faut comprendre qu'il n’y a pas d’autre réponse à la situation actuelle que celle qui viendra du peuple, donnant de nouveaux champs où exercer sa décision et son appréciation.


Par son projet de VI° République et de révolution citoyenne, le Front de Gauche prolonge la démarche des philosophes du XVIII° siècle qui refusaient que le peuple soit considéré comme un enfant ayant toujours besoin de maîtres. Par la planification écologique, le Front de Gauche entend réintroduire une progression commune réfléchie, autonome, prenant en compte le long terme et l'intérêt général de l'humanité, se gardant ainsi des excès d’une modernité parfois aveugle sans renoncer au pouvoir émancipateur de la raison. En faisant du bonheur un axe essentiel de son projet, le Front de Gauche nous rappelle que la vie humaine ne peut se passer d’une interrogation philosophique sur son sens et sur les conditions matérielles de sa réalisation ici et maintenant. Le projet du Front de Gauche est parent des espoirs soulevés par les révolutions citoyennes à l'œuvre partout dans le monde, qui veulent remettre le buen vivir – le bien vivre - au centre de la cité.


Pour toutes ces raisons, nous, philosophes de cœur et philosophes de métier, nous appelons à voter pour le candidat du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon.

premiers signataires :

Benoit Schneckenburger, Laurence Pache, Christophe Miqueu. Henri Pena-Ruiz, Denis Collin, André Tosel, Lucien Sève, Jean Terrel, Jean-François Dupeyron, Mathieu Accoh, Yvon Quiniou, Yves Vargas, Luc Vincenti, Jean-Pierre Cotten, Janine Reichstadt, Marie Perret, Léa Batoux, Hervé Ferrière, Nicolas Bouteloup, Viviane Teste, Roman Czapski, Nicolas Lart, Laurence Le Bail, Vincent Jarry, Thierry Desfresnes, Pierre Crétois, Julian Daviaud, Jean-François Robredo, Clarisse Vincent, Denis Kermen, Carlos Lobo, Arnaud Tomès, Thomas Maurice, Céline de Belsunce, Catherine Pellenq, Bernard Maudire, Simone Mazauric, Cécile Ambert, Paul Sereni, Marie-Pierre Frondzia, Norbert Lenoir, Nicole Blumental, Oliveir Verseau, Christine le Coënt, Caroline Barbaras, Marie-Laure Segal, Nathalie Rubel, Aurélie Pierre-Mériaux, Sébastien Charbonnier, Frédéric le Plaine, Fabrice Dewolf, Jérôme Lamy, Vincent Legagneux, François Dehoze, Jean-Christophe Grellety, Anne Monnier, Joëlle Longerinas, Baptiste Deriecquebourg, Michel Brossard, Bernard Stimbre, Josette Veyssière, …


Pour rejoindre l'appel :

http://www.appelphilosophesfrontdegauche.wordpress.com/

 

Comments