Hommage à Kirk DOUGLAS par P. Lescure

publié le 17 févr. 2020 à 02:57 par Jean-Pierre Rissoan   [ mis à jour : 14 mai 2020 à 06:07 ]
 
   
   
"LA  RÉVOLTE DE SPARTACUS, CETTE RAGE, CETTE COLÈRE, C'EST SA VIE"

   
    
 
Le premier film que j’ai vu de Kirk, c'est "20 000 Lieues sous les mers". Dans sa longue filmographie, mes préférés... "La Caravane de feu", de Burt Kennedy en 1967. À ses côtés, au générique, il y a John Wayne. De là date leur amitié, une amitié qui a duré même s'ils n'étaient d'accord sur rien. Avec "Règlements de comptes à OK Corral", Reglements de compte à OK Corral : Burt Lancaster et Kirk Douglas (1957) ce sont là ses deux meilleurs westerns. Au-dessus de tout, je mets "les Sentiers de la gloire"et "Spartacus", tous deux réalisés par Stanley Kubrick. Pour la symbolique qui en dit long sur son engagement de citoyen, d'homme en colère, sa vision claire, positive, vigoureuse et généreuse du monde. C'est magnifique. Dans l'un, il rend justice aux soldats envoyés à la boucherie de 14-18. Quant à "Spartacus", c'est la symbolique absolue pour Kirk Douglas: il venait du prolétariat, et la révolte de Spartacus, cette rage, cette colère, c'est sa vie. En mettant au générique de "Spartacus" Dalton Trumbo [1], c'est une bravade vis-à-vis d’ Hollywood, un grand geste, le geste d'un homme magnifique. Ça symbolise sa vie et c'est du grand cinéma une rigueur dans le filmage, la mise en scène, son jeu... c'est à tomber. II ne pourrait y avoir que le côté péplum, il va plus loin. Il y a le torse puissant, certes, mais on n'est jamais dans l'emphase. On est dans le souffle de l'homme qui assume son destin et qui refuse la contrainte.
    J'adore cet homme-là quand il raconte ses engueulades avec John Wayne ! Il a toujours dit les choses simples, il avait des convictions. Il était fier d'être américain et il espérait l’être jusqu’au bout de sa vie : quand il dit ça, ce n'est pas une diatribe mais une affirmation, à l'image de celle des Pères de la nation. Et, surtout, il agit. Il a des principes et II les vit, tout ça sur un siècle.
    Avec sa mort, une page de l'histoire d’ Hollywood se tourne, se referme. C'est le dernier des géants. II est le dernier et, aujourd'hui, tout a changé. Même si on a un Brad Pitt, la distance avec les stars n'est plus la même. La star, c'est la distance. Ce mot est désormais employé dans tous les sens, Jean-Pierre Pernaut est la star des JT, un homme qu'on voit tous les jours, c'est dire... La force de Kirk Douglas, c'est d'être une star par sa manière d'être, par son œuvre, mais aussi pour être resté proche de la vraie vie. C'est une époque révolue. Il a été un acteur de cette période dorée qui n'est plus aujourd'hui. Une page se tourne. C'est beau, un homme comme lui, un homme qui n'a jamais dételé.

paru dans L’HUMANITÉ-DIMANCHE du 13 au 19 février 2020

[1] Trumbo est l'un des Dix d’ Hollywood, qui refusèrent de répondre à la question : "Êtes-vous encore, ou avez-vous été membre du parti communiste ?". Il était inscrit sur la liste noire de Hollywood ce qui lui interdisait de travailler dans le cinéma. Note de votre serviteur JPR.
Comments