Articles‎ > ‎Les inclassables‎ > ‎

LE PROGRES de Lyon SE DESHONORE...

publié le 11 déc. 2011 à 08:54 par Jean-Pierre Rissoan   [ mis à jour : 21 avr. 2017 à 11:08 ]
Lundi 5 décembre
LE PROGRES de Lyon SE DESHONORE...

Dans son éditorial du dimanche 4, sous la plume d’un certain Pascal JALABERT, le journal LE PROGRES de Lyon accuse carrément J.-L. Mélenchon « d’avoir un lourd passif germanophobe ». Ce journaliste est un ignorant et un menteur qui viole la déontologie du journalisme. Il ne peut pas ignorer –ou alors qu’il change de métier- que le FdG et Die Linke ont déposé, il y a 2 ou 3 jours, chacun de son côté, le même projet de loi devant leur parlement respectif, que Jean-Luc Mélenchon avait vivement critiqué, dans son discours à Bordeaux-Talence, le 1er décembre, cette dérive excessivement dangereuse qu'est la xénophobie et qu'il  réitère cette mise en garde dans son blog même, le 4 décembre. Comme le dit fort bien Mélenchon, nous ne reprochons pas à Mme Merkel d’être allemande mais d’être « conservatrice et libérale ».

mardi 6 : voici la réponse du courrier des lecteurs du Progrès :

Votre message a été supprimé sans être lu le lundi 5 décembre 2011 17:07:00 UTC.

notre démocratie repose sur des bases solides !!

addendum :
  
 
    Cette affirmation infondée du PROGRÈS est d'autant plus inadmissible que la chaine TV "LCP" a diffusé le 20 mai 2011, un reportage très professionnel sur Jean-Luc Mélenchon. On y voit ce dernier, en janvier 2011 à Berlin,  lors de la célébration annuelle par les révolutionnaires allemands mais aussi ceux du monde entier, de l'assassinat de Rosa Luxembourg et de Karl Liebknecht, déclarer ceci : .
"ce qui est très important c'est qu'on multiplie les occasions de montrer les Français et les Allemands dans le même combat, dans la même direction".
    Comment, oui comment, peut-on taxer Mélenchon de "germanophobie" ?
    En professionnel, le journaliste du Progrès de Lyon aurait dû visionner ce documentaire avant d'écrire cette injure.


Présidentielle 2017
    Fidèle à sa ligne de conduite, LE PROGRÈS dresse un portrait peu flatteur de jean-Luc Mélenchon, en reprenant les accusations ridicules sur son soutien à Poutine, à Hassad, aux dirigeants du Venezuela.
    Bon, ben, tant pis...

Comments