L’extrême-droite et l’arrière-cour

publié le 28 sept. 2012 à 07:40 par Jean-Pierre Rissoan

Il est difficile d’y voir clair dans les moments présents. Mais enfin, on se doute quand même que la crise économique de 2007-2008 qui a fait se réunir le G20, c’est-à-dire les vingt premières puissances mondiales -tant pis pour les autres- que les milliers de milliards de dollars « débloqués » à cette occasion, de même que les mille milliards d’€uros « débloqués » par la Banque centrale européenne (BCE) au profit des banques commerciales privées, on se doute que tout cela a des causes complexes où le capitalisme mondialisé et laissé à lui-même a quelque part de responsabilité. Sans omettre les 16.000 milliards de dettes des Etats-Unis d’Amérique…Des agents économiques comme Goldmann Sachs, aujourd’hui débusqué, sont sur la sellette pour avoir aidé le gouvernement grec de l’époque à falsifier ses comptes publics afin d’entrer dans la zone €uro…

Lors du dernier « C dans l’air », Jacques Généreux, économiste du Parti de Gauche, conseiller de J.-L. Mélenchon, affirma : "la crise dans laquelle nous sommes est DEVENUE une crise des finances publiques, elle NE vient PAS des finances publiques. La crise vient d’abord de la crise économique mondiale qui a été déclenchée par la crise de la finance privée". Que croyez-vous qu’il arriva ? Yves Calvi acquiesça, si, si ! "jusqu’ici, nous sommes d’accord" prolongea-t-il modestement.

Mais cela demeure trop pour les petits blancs. Et cette complexité est mise à profits - mot-clé - par les partis d’extrême-droite européens pour déverser leur poison. Et flatter leur électorat aux circonvolutions lisses. 

En Grèce, le parti d’extrême-droite -qui utilise ouvertement la croix gammée- accuse les immigrés caucasiens, turcs, bulgares d’être responsables de la situation.

En Hongrie, après un rappel des conséquences du traité de Trianon (sic), un orateur a insulté pendant de longues minutes les Roms vivant en Hongrie, les accusant d’être des « fabriques à enfants » pour bénéficier de l’aide sociale.

En France, le Front National trouve chez les musulmans les causes de nos difficultés.

Le FN n’analyse jamais la situation financière mondiale, européenne, française. Vous ne l’avez pas constaté ? C’est le beur de l’escalier d’à-côté qui est la cause de tout.

Il doit bosser chez Goldmann Sachs.

 

Comments