Association Nationale des Anciens Combattants et Ami-e-s de la Résistance dénonce la tenue du congrès FN à Lyon...

publié le 16 nov. 2014 à 07:20 par Jean-Pierre Rissoan   [ mis à jour : 17 nov. 2014 à 07:02 ]

Association Nationale des Anciens Combattants et Ami-e-s de la Résistance Comité du Rhône - 7 rue Major Martin 69001 Lyon

 

Déclaration de l’ ANACR du Rhône

Ne pas se taire…refuser toute banalisation !

Le Congrès du Front National va se dérouler le 29 novembre à Lyon.

    Nous intervenons en tant qu’organisation d’Anciens Résistants et de femmes et d’hommes attachés aux valeurs de la Résistance et à la mémoire de celles et ceux qui ont été victimes de l’oppression et du fascisme en payant de leur vie.

    Or si nous sommes attachés à la pluralité de la vie publique et politique française, pluralité qui se retrouve au sein de l’ ANACR et qui est incarnée par les formations de l’Arc Républicain, nous estimons que le Front National ne peut s’inscrire dans cette dimension.

    En effet il représente une partie visible de la montée inquiétante des idées d’extrême droite dans notre pays, que concrétisent les récents scrutins l’amenant aux portes du pouvoir. Une progression qui s’accompagne de manifestations parfois violentes basées sur le racisme, la haine des étrangers les transformant en bouc-émissaires des maux que connaît notre société. Aussi comme l’a affirmé le congrès national de l’ANACR d’octobre 2014 :

« Le combat contre ce que représente le Front National et d’autres mouvements d’extrême-droite, c'est-à-dire le combat contre la xénophobie, le racisme, les réminiscences du pétainisme, l’esprit anti-démocratique, le négationnisme historique, le néofascisme, nécessite plus que jamais nous lui portions toute notre attention »

    Ces idées doivent être combattues sans relâche et sans exclusive qu’elles s’expriment par les déclarations des Le Pen, père et fille, ou sous la forme recyclée des « identitaires ».

    Les dirigeants du Front national n’hésitent pas à utiliser sans vergogne le nom et la mémoire de Jean Moulin ou encore à s’approprier la Résistance et le programme du CNR alors que dans le même temps ils développent des propos violement xénophobes. Parallèlement les « identitaires » se présentent comme héritiers des Résistants, qui s’opposaient à l’occupant allemand…..comme eux, aujourd’hui s’opposent à « l’invasion étrangère ». Cela se passe en France, mais la dédiabolisation touche une grande partie des pays européens avec dans certains pays des participations aux pouvoirs ou en en étant proche. Ce sont là des partis avec lesquels le FN entretient de bonnes relations, la présidente n’hésitant pas à s’afficher avec des nostalgiques du 3e Reich., tandis que le président d’honneur déclare que l’occupation « n’avait pas été particulièrement inhumaine ». Chacun a pu connaître, avec indignation, la décision d’un maire d’extrême droite d’interdire "le Chant des Partisans" ou de tel autre qui veut débaptiser les rues évoquant le nom de Résistants ou de démocrates. D’autres exemples, d’autres attitudes pourraient être hélas évoqués.

    Nous avons conscience que cette progression de l’extrême droite s’appuie sur une situation de crise et de difficultés subies par de nombreux femmes et hommes. Nous savons par expérience historique, que ces situations constituent un terreau favorable à la montée de l’extrême-droite avec les conséquences que l’on connaît. Il est important et nécessaire pour nous de dénoncer et d’alerter, car nous estimons que c’est de notre responsabilité, mais aussi de notre fidélité à celles et ceux qui ont combattu le nazisme et le fascisme.

C’est, pour nous, respecter la mémoire des exécutés, des fusillés, des déportés politiques ou raciaux. Nous voulons solennellement proclamer que ne soit pas insultée notre Ville de Lyon, Médaillée de la Résistance et qui s’est vu attribuer par le Général de Gaulle le titre de "Capitale de la Résistance". En mémoire de celles et ceux qui ont combattu le fascisme et le nazisme allant jusqu'à donner leur vie, nous vous invitons à nous retrouver

devant le Veilleur de Pierre, symbole de la Résistance unie dans sa diversité, pour un dépôt de gerbe, le samedi 22 novembre 2014 à 10 h 30.

 

Pour le comité directeur de l’ ANACR 69

Roger GAY -Président départemental de l’ ANACR du Rhône

Roger GAGET – Président d’honneur- Résistant FFI – maquis du Haut Jura

Odile CHADEBECH - Présidente d’honneur - Résistante–Forces Unies de la Jeunesse Patriotique (FUJP)

Pierre FERRA - Président d’honneur- Résistant - FTP-MOI – groupe Carmagnole

Contact / Tel : 06 87 88 86 91 - courriel : gaynr@wanadoo.fr  Site : anacr-rhone.fr

 

 

Comments