Articles‎ > ‎3. Analyses politiques‎ > ‎

Présidentielle 2012 : le président des riches, le bien nommé

publié le 5 mai 2012 à 01:53 par Jean-Pierre Rissoan   [ mis à jour : 5 mai 2012 à 01:55 ]
publié le 24 avr. 2012 15:56 par Jean-Pierre Rissoan   [ mis à jour : 24 avr. 2012 15:58 ]

    Je rappelle que je travaille sur la base d’une donnée fournie par le journal L’EXPRESS[1] qui avait présenté la liste des trente communes les plus riches de France. On peut retrouver d’autres articles sur ce site où je donne des résultats pour ces communes. J’ai rajouté trois arrondissements parisiens et deux arrondissements lyonnais bien connus pour être ghettos du Gothas, selon l’heureuse formule des Pinçon-Charlot. Ces communes ou fragments de communes possèdent une large proportion de « bourgeoise patronale », vocable qui recouvre les catégories INSEE suivantes : artisans, commerçants, chefs d’entreprise (ACCE), cadres et professions intellectuelles supérieures (CPIS). J’en ai exclu les chefs d’exploitation agricole puisque nous travaillons ici sur des secteurs exclusivement urbains. Certaines communes sont riches pour des raisons spécifiques : ce sont des communes frontalières et leurs habitants bénéficient des salaires et autres avantages que leur donne le statut de travailleurs frontaliers. Ainsi sont : Feigères, Archamps, Zimmersheim et Challex. La sociologie n’est pas la même : il s’y trouve beaucoup plus d’ouvriers.

    Vaulx-en-Velin avait été distingué par L’EXPRESS comme « la ville la plus pauvre de Rhône-Alpes ». Le taux de « salariat modeste » -appellation INSEE- y est de 73,6% (ouvriers et employés). A Saint-Nom-la-Bretèche (78) ce taux est de 21,6% pour une moyenne nationale de 54,4%.

    Je donne aussi les résultats des élections européennes de 1984, année de l’éruption du FN. Je dirai pourquoi.  

 

 

Sarkozy 2012

LePen 2012

Rappel FN 1984

Communes

%ins

%exp

%ins

%exp

%ins

%exp

FRANCE

21,6

27,2

13,9

17,9

6,1

10,9

Paris 8°

46,4

58,3

4,7

5,9

11,5

19,1

Paris 16°

51,5

64,8

4,4

5,6

10,8

16,6

Paris 7°

47,1

58,2

4,3

5,3

9,4

15,5

Lyon 2°

33,3

41,9

7,1

9

12,5

20,1

Lyon 6°

39

48

5,9

7,3

10,6

18,7

Marnes-la-Coquette (92)

52,3

62,1

5,1

6

12,6

16,9

St-Nom-la-Bretèche (78)

49,6

60,5

5,2

6,3

9,2

13,5

Neuilly (92)

60,4

72,6

4,2

5

12,1

17,6

L’Etang-la-ville

38,9

49,3

4,7

6

8,9

13,1

Fourqueux

40,9

51,3

4,8

6

9,9

14,5

Le Vésinet

42,9

53,6

5,7

7,2

11,5

17,1

Vaucresson (92)

45,5

58

5,2

6,7

10,8

16,1

Croissy-sur-Seine

40,4

50

6,6

8,2

9,8

15,2

Ville-d’Avray

40,8

48,6

4,5

5,3

8,7

13,2

Les Loges en Josas

35,5

43,4

6,5

7,9

8,5

12,6

Corenc (38)

33,6

41,7

5,4

6,8

10,2

15,3

St-Cyr Monts-d’or (69)

45,5

53,5

8,8

10,3

14,1

20,9

St-Didier Monts-d’or

50,3

57,4

6,9

7,9

12,5

17,7

Veyrier-du-lac (73)

48,2

59,4

6,5

8,1

9,2

15,1

Biviers (38)

35,2

40,6

6,9

7,9

8,2

12,1

St-Ismier (38)

33,9

39,3

8,2

9,5

6,7

11,1

St-Clément-de-rivière (34)

33,9

38,6

11,1

12,7

13,6

20,4

St-Martin-du-Viviers (76)

45

50,6

8,3

9,3

9,3

13,3

Feigères (74)

30,3

35,3

9,4

10,9

5,5

10,6

Charbonnières (69)

48,9

56,4

8

9,2

8,5

17,9

Gruson (59)

47,9

53,3

7,8

8,6

8,1

10,7

Montbonnot-St-M. (38)

30,5

35,2

8,7

10,1

7,3

10,9

Daix (21)

34,5

40,1

7,7

9,1

11,1

16,9

Auzeville-Tolosane (31)

22,8

25,7

6,9

7,7

6,1

8,6

St-Marc -Jaumegarde (13)

39,7

48,3

7,4

9

15,9

26,1

Menthon-St-Bern. (74)

45,8

53,2

7,4

8,6

11,3

16,6

Archamps (74)

34,7

44

8,1

10,3

7,4

14,1

Zimmersheim (68)

36,7

43,8

14,8

17,6

12,9

24,2

Challex (01)

29,5

37,4

10,3

13,1

4,4

13,1

Lompret (59)

40,8

47,5

8,5

9,9

10,8

15,7

Vaulx-en-Velin (69)

09,9

14,4

9,5

13,8

7,2

19,4

 

    On aura relevé le chiffre particulièrement élevé des votes exprimés en faveur de Le Pen en 1984. La bourgeoisie, encore sous le coup de la victoire de la gauche en 1981, lance un avertissement/coup de gueule à la droite classique. C’est Nicolas Sarkozy qui répondra à son appel avec sa fameuse droite décomplexée.

    Pour ce qui concerne Vaulx-en-Velin, le chiffre de 1984 -soit 19,4%- a fait couler beaucoup d’encre et de salive chez les nouveaux chiens de garde. A la suite des Perrineau et consorts, les loups ont hurlé au vote communiste en faveur du FN -Vaulx-en-Velin est en effet administrée par une municipalité communiste. Mais cela est dû uniquement au très faible nombre de votants et tout honnête homme constatera que les Vaudois, en termes d’électeurs INSCRITS, ont voté à peu près comme la moyenne nationale (1% de plus) et BEAUCOUP moins que les beaux quartiers et villes huppées. Cette analyse vaut pour toutes les communes dirigées par des municipalités Front de gauche.

    Aujourd’hui, Nicolas Sarkozy a donné satisfaction aux riches : plus question de s’égarer sur des pistes impraticables, on serre les rangs derrière le Président des Riches : 72,6% à Neuilly au 1er tour !  

liens : QUI VOTE ECOLO ? ; 3. LE F.N. et le vote stratégique des Riches : PRESIDENTIELLE 2002 ; Pour quoi votent les écolos ?

 



[1] Dans un numéro spécial du 28 juin 2007 intitulé « Où vivent les riches ? ».

Comments