2012, 2017, la présidentielle dans le Doubs

publié le 28 mai 2013 à 13:10 par Jean-Pierre Rissoan   [ mis à jour : 20 juin 2017 à 08:18 ]
Sans modifier l'architecture de l'article, j'ai incorporé les résultats de 2017. Ainsi que vous le verrez, les changements géographiques sont presque inexistants. JPR.


Pour visualiser la situation de l'enclave de Montbéliard dans le bon pays de France avant 1789 voir l’article : Jean le laveur, ouvrier luthérien du Pays de Montbéliard, 1858.

D'autre part, cet article gagne beaucoup à la lecture du précédent :: le Doubs : 1946 - 1984, survol électoral

Le département du Doubs appartient à la France de l’Est. C’est un morceau de la Franche-Comté, terre de contre-réforme catholique en son temps. C’est à la fois la vallée du Doubs qui, vers l’amont, aboutit à la ligne de partage des eaux avec le bassin-versant du Rhin et le haut-Jura où a été établie la frontière avec la Suisse.
Mais le département a une caractéristique majeure : il incorpore le Pays de Montbéliard qui n’a été rattaché à la France qu’en 1793, en pleine révolution. Jusque là, Montbéliard était terre sinon allemande du moins wurtembergeoise. Terre luthérienne puisque le Prince était luthérien. C’était une enclave étrangère et luthérienne à la frontière de la France, fille aînée de l’ Église …catholique.

NB. Sur la carte ci-contre observez le triangle St-Hippolyte/L'îsle-sur-le-Doubs/Sochaux.


    Ci-contre les terres relevant du Comté de Wurtemberg avant 1793. Voyez le triangle St-Hippolyte/L'îsle-sur-le-Doubs/Sochaux. (Sochaux, banlieue Est de Montbéliard).
    Longtemps, les trois villes : Besançon, la "capitale", Pontarlier, la ville du haut-Jura, et Montbéliard ont été les sous-préfectures dont l’arrondissement respectif constituait la circonscription électorale pour le scrutin dit "d’arrondissement". Aujourd’hui, avec presque 360.000 électeurs inscrits, le Doubs a droit à cinq députés, ce qui correspond à peu près au quota national de 1 député pour 75.000 inscrits. Le découpage/charcutage a été établi comme l’indique la carte ci-dessous.

    On voit que les limites des arrondissements préfectoraux ne servent pratiquement à rien. Ainsi, l’arrondissement de Besançon est représenté par 4 députés ! Chaque couleur correspondant à une circonscription. 

Résultats par circonscription

    L’analyse succincte des résultats de la présidentielle 2012 par circonscription permettra de distinguer quelques aspects caractéristiques du « tempérament politique » des grandes sous-régions du département.

    Le Doubs est un département très ouvrier. Si l’on ajoute la CSP des employés, on obtient la catégorie du Salariat modeste (SM) selon le vocabulaire INSEE, et là aussi le département est parmi ceux où le pourcentage de SM est le plus élevé. Voici la ventilation de la population active - et non de la population générale - dans les cinq circonscriptions comparée à la structure du département et de la France métropolitaine.

 

 

Besanç. O

Besanç. E

Montb.O

Montb. E

Pontarlier

Doubs

France

BP

20,3

23,1

17,5

13,9

17,0

20,0

24,1

PI

25,3

28,4

20,7

22,4

19,9

24,6

24,9

SM

54,4

48,4

61,8

63,7

63,0

55,4

51,1

Chiffres

53432

53400

43499

43801

53188

247320

 

Source : INSEE, RP2008. Population de 15 ans ou plus par CSP regroupées.

BP : agriculteurs exploitants + ACCE (artisans, commerçants, chefs d’entreprise) + CS-PIS (cadres supérieurs et prof. intellectuelles supérieures). PI : professions intermédiaires.

    C’est la circonscription de Besançon-est (2°) qui se rapproche le plus de la structure nationale. De manière générale, la ville de Besançon a progressé dans ses fonctions métropolitaines, autrement dit de capitale régionale. Mais elle manque encore de fonctions tertiaires supérieures, les 3°, 4° et 5° circonscriptions manquent de mixité sociale. Le tableau ci-dessous (source INSEE exclusivement) donne le profil du département, de la commune de Besançon et du canton d’ Hérimoncourt, fief historique de Peugeot. Il ne vise pas à l’exhaustivité.

 

 

Ville

Département 

Canton

item

Besançon

Doubs

Hérimoncourt

1. (popt5) APSAP

23,7

16,4

13,3

2. (fort2) Aucun diplôme

17,3

17,8

19,3

3. Ens. Sup long

18,9

10,5

06,8

4. (empt7) SM

47,3

45,0

63,1

CPIS

18,9

13,0

07,8

5. (logt7) locataire

62,2

39,2

24,9

dont log. HLM loué vide

23,6

14,0

07,8

6. (Revt3) médiane

€17278

€19019

€20057

7. 1er tour Mélenchon

15,5%

11%

09,5%

8. 1er tour LePen

11,9%

19,2%

29,1%

1 : Population de 15 ans ou plus selon la catégorie socioprofessionnelle, Autres personnes sans activité professionnelle APSAP.

2 : Diplôme le plus élevé de la population non scolarisée de 15 ans ou plus en 2009 : % aucun diplôme

3 : Diplôme le plus élevé de la population non scolarisée de 15 ans ou plus en 2009 : % de titulaires d’un diplôme d’enseignement supérieur long.

4. % de salariés modestes (employés + ouvriers) dans la population active. CPIS : cadres et professions intellectuelles supérieures

5. : Résidences principales selon le statut d'occupation

6 : Ménages : distribution des revenus déclarés en euros par unité de consommation

 

    Les cantons autour de celui d’ Hérimoncourt, autrement dit ceux du Pays de Montbéliard, présentent le même profit. Le niveau de formation est bas, les catégories intellectuelles supérieures sont à Besançon ou à Paris, et pourtant la médiane des revenus déclarés par U.C. est plus élevée qu’à Besançon. Cela s’explique par les salaires relativement élevés liés à la concurrence dans l’achat de main-d’œuvre et aussi par l’activité du conjoint (ligne 1 : APSAP) et aussi par la double activité de certains ouvriers qui sont aussi paysans. Autre originalité majeure : l’importance du nombre d’ouvriers propriétaires de leur logement (ligne 5) et, corrélativement, le faible nombre de locataires en HLM : trois fois moins à Hérimoncourt qu’à Besançon. Il est vrai que Peugeot a tout fait pour faire accéder ses ouvriers à la propriété individuelle en les aidant adroitement.

« Est-ce que vous aimeriez avoir votre foyer, votre maison bien vous ? Est-ce que c'est un rêve insensé ? Une chimère ? Peut-être pas si vous avez du courage, de la volonté, de la santé et si vous êtes capable de trouver des copains qui veulent travailler avec vous en toute confiance comme le font de vrais copains. Avez-vous entendu parler des Sociétés nommées «Castors » ? Ce sont des chefs de famille réunis en équipes, qui construisent eux-mêmes leurs maisons dans leur temps libre, en équipe. (…) Alors quels sont ceux qui veulent s'inscrire auprès du Comité Régional du Logement (CRL) ? » etc…

Le Courrier des Usines (Peugeot), juin 1949[1]

 

    Ajoutons à cela, non pas une pincée mais une tonne de tradition luthérienne, de soumission au patron, (voir l'article Jean le laveur, ouvrier luthérien du Pays de Montbéliard, 1858.) de soutien aux « jaunes », aux syndicats-maisons ou aux syndicats complices, le vote de 1936 CONTRE le Front popu mais pour Monsieur François PEUGEOT Les élections de 1936 au Pays de Montbéliard. et le vote FN est assez bien expliqué. Besançon, au contraire, qui donne 15,% au candidat du Front de Gauche et moins de 12 à LePen, avec le vote des universitaires, des jeunes intellectuels des professions branchées, ajouté au vote des cités où Mélenchon dépasse parfois 20%, Besançon est une zone dépressionnaire pour le FN.   

 

Tableau élection 2012:

Résultats des principaux candidats, par circonscription, en termes de suffrages exprimés.

 

 

Besanç. O

Besanç. E

Montb. O

Montb. E

Pontarlier

Doubs

France

Inscrits

72914

76234

65432

67402

77255

359237

 

Votants

81,7

83,1

82,8

81,6

84,7

82,8

 

Exprimés

58481

62161

53039

53863

63876

291420

 

Mélenchon

13,16

13,05

9,49

10,17

8,78

10,96

11,10

Hollande

29,37

28,31

26,19

28,48

19,70

26,28

28,63

Bayrou

9,06

9,19

8,13

7,04

10,22

8,80

9,13

Sarkozy

26,03

28,04

27,37

22,11

37,51

28,49

27,18

LePen

16,15

14,80

23,03

26,60

16,80

19,19

17,90

NB. Il ne s’agit pas des deux cantons ouest et est de Montbéliard mais des parties Ouest et Est du Pays de Montbéliard.

Même tableau pour 2017 (1er tour)

Résultats des principaux candidats, par circonscription, en termes de suffrages exprimés.

 

 2017

Besanç. O

Besanç. E

Montb. O

Montb. E

Pontarlier

Doubs

France

Inscrits

75233

78335

65897

66908

82028

368401

 

Votants

59287

63004

51615

51217

67079

292202

 

Exprimés

57867

61437

50005

49711

65159

284179

 

Mélenchon

21,24

20,43

16,24

17,87

13,74

17,88

19,2

Hamon

7,23

6,93

4,88

5,52

4,14

5,74

6,3

Macron

24,91

25,19

20,19

19,45

21,95

22,50

23,9

Fillon

18,61

21,08

20,69

15,92

27,55

21,09

20,1

LePen

19,90

18,25

28,27

31,48

21,67

23,45

21,7

NB. Il ne s’agit pas des deux cantons ouest et est de Montbéliard mais des parties Ouest et Est du Pays de Montbéliard.

 

Zones de force et zones de faiblesse des candidats en 2012

(base 100 = résultat départemental)

 

 

Besanç. O

Besanç. E

Montb.O

Montb. E

Pontarlier

Doubs

Mélenchon

120

119

86

92

80

100

Hollande

112

108

100

108

75

100

Bayrou

103

104

92

80

116

100

Sarkozy

91

98

96

78

132

100

LePen

84

77

120

139

88

100

Source : établi à partir des résultats de l’Est républicain, n° du lundi 23 avril 2012.

 

    Il est facile de constater que les deux circonscriptions de Besançon et les deux du Pays de Montbéliard sont aux antipodes les unes des autres. Sauf pour le candidat Hollande : mais on sait - je l’ai signalé dans mes articles sur la Moselle et sur l’Alsace - que les ouvriers luthériens votent indifféremment pour le candidat socialiste ou le candidat FN selon la conjoncture. Le protestantisme luthérien n‘est réfractaire ni à la social-démocratie, ni au vote d’extrême-droite. La Prusse en a fourni un triste exemple.

    à gauche : vote LePen très concentré sur le pays de Montbéliard, faible sur Besançon Est
    à droite : vote Mélenchon supérieur à sa moyenne nationale sur Besançon, résurgence (?) dans la 4°circonscription (Sochaux)

    Reste le cas de la circonscription de Pontarlier (5°), très ouvrière, dans ses joux et ses prairies. Le vote Bayrou élevé et surtout la concentration des votes sur Sarkozy indiquent un vote catholique de droite essentiel. Traditionalisme qui fait barrage -relatif - au vote LePen. Tout oppose l’ouvrier de Pontarlier à celui d’ Hérimoncourt. La variable religieuse n’a pas disparu et joue encore. Ajoutons le rôle des frontaliers qui gagnent -bien- leur vie en Suisse et votent en France.

NB. Sur la part des ouvriers dans la population de chaque canton, lire cette carte interactive de l’INSEE : http://www.statistiques-locales.insee.fr/carto/ESL_CT_cartethematique.asp?nivgeo=CV&indic_id=722

 

Zones de force et zones de faiblesse des candidats en 2017

 2017

Besanç. O

 

Besanç. E

Montb.O

Montb. E

Pontarlier

Doubs

Mélenchon

119

 

114

91

100

77

100

Hamon

126

 

121

85

96

72

100

Macron

111

 

112

90

86

98

100

Fillon

88

 

100

98

75

131

100

LePen

85

 

78

121

134

92

100

Source : établi à partir des résultats de l’Est républicain, n° du lundi 24 avril 2017.



Essai de comparaison 1978 - 2012

    Je l’ai dit ailleurs, les élections de 1978 furent très suivies (17,6% d’abstention, de votes nuls ou blancs seulement), le PCF obtint 20% à l’échelle nationale. En 2012, le FN est présent depuis presque trente ans (il émerge en 1984).

1. Pour le département du Doubs, la répartition des forces politiques est la suivante : 

 

 

1978

2012

Inscrits

281949

100

359237

100

Exprimés

232253

 

291420

 

ANBl.

49696

17,6

67817

18,9

Gauche

118816

42,1

120711

33,6

Droite

113149

40,2

114789

31,9

Ext.-D. (FN)

288

0,1

55920

15,6

 

    L’évolution 1978/2012 est la suivante

ANBl.

+1,3

Gauche

-8,5

Droite

-8,3

Ext.-D.

+15,5



    Ainsi qu’on le voit, le FN a puisé ses forces autant à droite qu’à gauche. Relevons que 1978 fut une excellente année électorale pour la Gauche qui est majoritaire cette année-là dans un département qui vote traditionnellement à droite. Lien : FRANCE 2012, géographie électorale : ça bouge ! (atlas) lire la carte sur l'ancienneté du vote à droite. 

2. Pour ce qui concerne le Pays de Montbéliard.

    J’ai pris la licence de considérer les 3° et 4° circonscriptions de 2012 comme constituant le Pays de Montbéliard et de comparer leurs résultats additionnés à ceux de la circonscription de Montbéliard en 1978.

    Le candidat Hollande obtient 29234 voix dans les 3° et 4°circ.. Soit 22% des inscrits et 27,3% des suffrages exprimés. En 1978, les candidats sociaux-démocrates -comprendre le candidat du PS plus le candidat du PSU [2] - obtenaient 37,5% des suffrages exprimés, 30528 voix et 28,2% des électeurs inscrits. La déperdition est considérable (à la réserve près que les limites des circonscriptions ne sont pas tout à fait les mêmes, mais le gros du Pays de Montbéliard avec ses maisons Peugeot est bien là). 


Le vote FN dans le département

    Même si le vote LePen tend à se diffuser, il reste étonnamment concentré dans le et autour du triangle St-Hippolyte/L'îsle-sur-le-Doubs/Sochaux. L'impact du luthéranisme est patent. Jean le laveur, ouvrier luthérien du Pays de Montbéliard, 1858. et aussi Les élections de 1936 au Pays de Montbéliard. et encore Philosophie sociale de Luther
    La ville de Besançon (en jaune) est un halo de Lumières. Les cantons frontaliers sous influence suisse mais aussi de tradition catholique échappent à la marée noire.
    feutre marron = plus de 25%
    noir anthracite = supérieur au score franc-comtois (21,2%)
    hachures serrées = supérieur au score du Doubs (19,1%)
    hachures lâches = supérieur au score national (17,9%)
    pointillés = supérieur à 15%
    blanc = inférieur à 15% -dont la ville de Pontarlier)
    jaune = Besançon, moins de 12%.
 

[1] Cité par Jean-Paul Goux. Le CRL était un organisme contrôlé presque totalement par Peugeot (JPGoux).

[2] On sait que le PSU (leader M. Rocard) rejoindra plus tard le PS.

consulter : http://www.elections-legislatives.fr/circonscriptions/025.asp#lis

Comments