Pour la SYRIE.

publié le 28 août 2012 à 10:28 par Jean-Pierre Rissoan
    publié le 25 juil. 2011 17:55 par Jean-Pierre Rissoan

POUR LA SYRIE

 

Voici le texte d’un appel à la solidarité avec le peuple syrien, lancé depuis Avignon. Ce faisant, les signataires restent fidèles à l’esprit et à la mémoire des créateurs du festival. J.-P. R.

« Les mouvements, les révoltes, les soulèvements dans le monde arabe, dont l'élan d'ensemble mérite vraiment le nom de révolution, suscitent autant d'espoirs que d'émotions. Si la dramatique situation en Libye continue d'occuper nos esprits, c'est aujourd'hui le courage des Syriens en lutte que nous voulons saluer.

En Syrie, depuis quatre mois, la répression sanglante menée par Bachar Al Assad avec les puissants moyens de son régime a provoqué la mort de plus de 2000 personnes dont la plupart exerçaient pacifiquement leur droit de manifester. Des dizaines de milliers d'autres ont été arrêtées ou contraintes à l'exil. Les forces de « sécurité » ouvrent le feu sur les civils. Les villes sont encerclées. L'armée se déploie dans les villages. Le 18 juillet, les tanks sont entrés à Zabadani et Homs, Des pièces d'artillerie et des hélicoptères tirent sur des civils sans défense. Ailleurs, la répression se poursuit à l'arme blanche. La liste des villes martyres s'allonge chaque jour. Les terribles massacres commis à Hama en 1982 sous les ordres du père de l'actuel président nous rappellent que le pouvoir baassiste préfère tuer son peuple plutôt que de se réformer.

Depuis des semaines, la communauté internationale assiste à ces atrocités sans réagir autrement que par des communiqués. Artistes, enseignants, spectateurs, citoyens de tous pays fédérés par cette rencontre des cultures qu'est le Festival d'Avignon, nous demandons à nos gouvernements de redoubler d'efforts pour obtenir du Conseil de sécurité des Nations unies l'adoption en urgence d'une résolution exigeant, sous la menace de sanctions effectives et immédiates, la protection des populations civiles, le respect des libertés publiques, l'envoi d'une commission internationale d'enquête et la mise en accusation des responsables des tueries devant la Cour pénale internationale.

Dans l'anxiété, mais avec beaucoup de détermination, nous attendons du gouvernement français et du Conseil européen qu'ils assument un rôle de premier plan dans ces circonstances où se jouent non seulement la vie des hommes, des femmes et des enfants de Syrie, mais aussi l'avenir de la paix et le sort de ta démocratie tout autour de la Méditerranée.

Depuis le Festival d'Avignon, nous, artistes, spectateurs, citoyens exprimons par ce message notre profonde solidarité avec celles et ceux qui en Syrie sont à la conquête de leur liberté.

Avignon, le 21 juillet 2011 ».

 

PREMIERS SIGNATAIRES Marcel Bozonnet, comédien, ancien administrateur de la Comédie-Française, Emmanuel Wallon, professeur à l'université Pas-Ouest Nanterre, Hortense Archambault et Vincent Baudriller, directeurs du Festival d'Avignon, Ariane Mnouchkine, metteur en scène, directiice du Théâtre du Soleil, François Tanguy, metteur en scène, Théâtre du Radeau, Leïla Shahid (à titre personnel), déléguée générale de Palestine auprès de l'Union européenne, Patrice Chéreau, metteur en scène, Wajdl Mouawad, auteur, metteur en scène, Ramzi Choukair, comédien, metteur en scène syrien, Fida Mohissen, metteur en scène syrien, Cie Gilgamesh, Stanislas Nordey, comédien, metteur en scène, Audrey Bonnet, comédienne, Denis Podalydès, sociétaire de la Comédie-Française, Pascal Rambert, metteur en scène, directeur du Centre dramatique national de Gennevilliers, Bernard Faivre d'Arcier, ancien directeur du Festival d'Avignon, Jack Ralite, sénateur, ancien ministre, François Regnault, enseignant, dramaturge, Éric Génovèse, sociétaire de la Comédie-Française, Jacques Blanc, ancien directeur du Quartz à Brest, Patrick Pernin directeur adjoint du Théâtre national de Bordeaux, Jean-Pierre Demas, directeur de l'institut supérieur des techniques du spectacle d'Avignon, Lucien et Micheline Attoun, directeurs de Théâtre ouvert, Jacques Ozinski, directeur du Centre dramatique national,-, Julie Bérès, metteuse en scène, Serge Tranvouez, metteur en scène, Gilbert Fillinger, directeur de la Maison de la culture d'Amiens, Marie-Agnès Sevestre, directrice du Festival des Francophonies en Limousin, Philippe Cuomo, enseignant à l'académie de Lille, Judith Ertel, professeur de lettres, Laurent Charpentier, comédien, Mathieu Genet, comédien, Romaine Friess, comédienne.

 

Adresse pour signature: solidariteaveclepeuplesyiien@hotmail.fr

Comments